04-05-2016

Les Ebenistes d'Auteuil
30, Rue Boileau
75016 Paris

Les Ebenistes d'Auteuil

Les Ebenistes d'Auteuil

Les Ebenistes d'Auteuil

Les Ebenistes d'Auteuil

Les Ebenistes d'Auteuil

Si Laurent Cazeaux s'est installé rue Boileau il y a une dizaine d'années, les murs de son atelier abritent des ébénistes depuis plus d'un siècle. Un principe de continuité qui fait écho à celui de l'actuel occupant des lieux, attaché à la préservation d'un certain savoir-faire artisanal, et - parce que la marqueterie du XVIIIe siècle mérite certains égards - soucieux d'appliquer des techniques de restauration aussi anciennes que les meubles qui lui sont confiés. Un labeur délicat et minutieux qu'il répète amoureusement, ressuscitant dans un même élan bureaux en bois de rose et gestes immémoriaux.

 

Texte : François Blet

 
 

20-01-2015

Le Bottier de Saint-Germain
101, rue Boileau
75016 PARIS

Le Bottier de Saint-Germain 101, rue Boileau 75016 PARIS

Le Bottier de Saint-Germain 101, rue Boileau 75016 PARIS

Le Bottier de Saint-Germain 101, rue Boileau 75016 PARIS

Le Bottier de Saint-Germain 101, rue Boileau 75016 PARIS

Le Bottier de Saint-Germain Ceinte de bois peint, la porte de cette cordonnerie traditionnelle s'est ouverte pour la première fois il y a maintenant un quart de siècle. Fermée quelque temps, puis reprise en main il y a cinq ans, elle concentre ses minutieux efforts sur le soulier, et le soulier seul, consciente que si une paire de chaussures est la dernière chose que l'on met, c'est souvent la première que l'on remarque. Une bonne raison pour lui accorder, au 101 de la rue Boileau, les gestes et les égards qu'elle mérite. 

With its door surrounded by painted wood, this traditional shoemaking shop opened for the first time twenty five years ago. Closed for a while, and restored five years ago, it focuses its meticulous efforts on shoes, and shoes only, well aware that although they may be the last thing put on, it's often the first thing noticed. A good reason to grant it the gestures and the consideration it deserves at 101 rue Boileau.

Texte : François Blet

25-06-2014

BAIE D'HALONG
164 Avenue de Versailles, Paris 16

BAIE D'HALONG 164 Avenue de Versailles, Paris 16

BAIE D'HALONG 164 Avenue de Versailles, Paris 16

BAIE D'HALONG 164 Avenue de Versailles, Paris 16

Véritable institution depuis 1975, le restaurant s'ouvre comme une jungle sur l'avenue de Versailles, et abrite sous le bambou luxuriant de son portique floral une excellente adresse du quartier, haut-lieu de la cuisine vietnamienne prisé par les initiés et les personnalités parisiennes.
Là, dans leur petit asile feutré, où la réservation est indispensable, Nathalie et Roger Leroy coordonnent de délicates rencontres entre les gastronomies vietnamiennes et cambodgiennes, entourées de panneaux de soie brodée, de bancs de poissons multicolores et de fresques asiatiques. Ces créations délicieusement hybrides invitent au voyage immobile, le palais en éveil et les sens aux quatre coins de l'Asie.

Truly an institution since 1975, the restaurant opens up like a jungle on the avenue de Versailles, and shelters under the luxurious bamboo of its floral portico one of the neighborhood's excellent addresses, a Mecca of vietnamese cuisine prized by insiders and parisian figures.
Inside their hushed asylum where reservation is required, Nathalie and Roger Leroy organize the delicate encounter of vietnamese and cambodian gastronomies between two panels of embroidered silk a shoal of multicolor fish and chinese murals. Their deliciously hybrid creations invite to a motionless journey, arousing palates and senses to the four corners of Asia.

Texte : François Blet

Photo : Cyrille Robin

20-12-2013

Piscine Molitor
2 avenue de la porte molitor - PARIS 16

Piscine Molitor2 avenue de la porte molitor - PARIS 16

Piscine Molitor2 avenue de la porte molitor - PARIS 16

Piscine Molitor2 avenue de la porte molitor - PARIS 16

Piscine Molitor2 avenue de la porte molitor - PARIS 16

Saisissant complexe Art Déco inspiré par les travaux de Mallet-Stevens, ou édifice-paquebot jailli du sol parisien en 1929 sous la supervision de l'architecte Lucien Pollet, elle voisinait hier, c'est-à-dire jusqu'en 1989, avec le Stade Jean Bouin, Roland-Garros et le Parc des Princes. Haut-lieu du chic nautique paré de coursives blanches et de cabines bleues, elle accueillait aussi, autour de ses deux bassins - inaugurés par le médaillé Olympique et Tarzan de la MGM Johnny Weissmuller - les grandes figures de la mode française, les premiers bikinis de Louis Réard, les baigneurs de toutes classes, et la belle société au repos. Demain, c'est-à-dire au printemps 2014, celle qui fut longtemps considérée comme la plus belle piscine du monde rouvrira ses portes rebâties à deux longueurs du village Boileau, offrant au regard de ses prochains visiteurs un nouveau visage conforme à l'esprit des années 30, l'une de ses façades originelles, et une série de vestiges (balustrades de métal vert, authentiques échantillons de vitraux) épargnés par le temps.

Elégant lieu de vie et de fête du XXème siècle parisien, elle confirmera sa belle réputation au XXIème, puisqu'enrichie d'un grand hôtel, d'un spa, d'un jardin suspendu et d'un restaurant dont la carte sera mise entre les bonnes mains des Meilleurs Ouvriers de France, la piscine Molitor s'appuiera sur son passé glorieux pour s'imaginer un avenir radieux.

Stunning Art Déco compound inspired by Mallet-Stevens' work, or cruse liner building gushing from the parisian ground in 1929 under the architect Lucien Pollet's supervision, it was side by side until 1989 with the Jean Bouin Stadium, Roland-Garros and the Parc des Princes. Iconic spot of the nautical chic adorned with white passageways and blue cabins, it also welcomed around its two pools c inaugurated by the Olympic medallist and MGM's Tarzan Johnny Weissmuller - the finest names of french fashion, Louis Réard's first bikinis, swimmers from all social classes, and leisure of the high society. In spring 2014, the former most beautiful swimming pool of the world will open its doors again, rebuilt two steps away from the village Boileau, showing its 1930's spirited new self to upcoming visitors, one of its original facades, and a series of relics spared by time (green metal handrails, authentic stained-glass windows samples).

Elegant living and partying space of the parisian twentieth century, it will confirm its great reputation in the twenty first, brightened up by a grand hotel, a spa, a handing garden and a restaurant with a menu that was put into the caring hands of the Meilleurs Ouvriers de France, the piscine Molitor will rely on its glorious past to imagine a bright future for itself.

Texte : François Blet
Contact : Roxane Planas

12-12-2013

Haworth

101 boulevard Murat – Paris 16

Haworth
101 boulevard Murat – Paris 16

Haworth
101 boulevard Murat – Paris 16

Haworth
101 boulevard Murat – Paris 16

Haworth
101 boulevard Murat – Paris 16

Haworth
101 boulevard Murat – Paris 16

Imaginées par l'artiste industriel Edgar Brandt -ancien occupant des lieux et engagé volontaire dans la révolution esthétique des Arts Décoratifs en 1925- les sombres ferronneries qui ceignent les portes du 101 boulevard Murat abritent depuis 2010 les installations du designer de mobilier professionnel Haworth. Par la blancheur de sa pierre de taille, l'élégante rigueur de sa façade et ses préoccupations symétriques, l'immeuble conçu en 1921 (par le complice de Brandt Henri Favier) offre le parfait écho architectural aux ingénieux concepts de ses nouveaux résidents.

Déployés sur quatre étages, et quatre espaces aux fonctions distinctes, les vastes volumes de l'ex-atelier obéissent aux préceptes de l'Organic Workplace (pensé par Haworth) et se plient en quelques trouvailles intérieures aux besoins de leurs utilisateurs, librement disséminés dans l'immeuble au gré de leurs activités, derrière une paroi de verre, autour d'une table octogonale, ou sur le divan géométrique d'une salle de repos. Preuve faite QG qu'exigence esthétique et souplesse ergonomique peuvent cohabiter sans heurts, le délicat complexe d'Haworth élève le compromis au rang d'art majeur, et s'affiche comme l'une des premières belles maisons à investir le village Boileau.


Imagined by industrial artist Edgar Bandt -former resident of the premises and willingly committed to the aesthetical revolution of decorative arts in 1925- the dark ironworks surrounding the doors of the 101 boulevard Murat have been sheltering since 2010 the technical furniture designer Haworth's facilities. Through the whiteness of its dressed stones, the elegant austerity of its facade and its symmetrical purposes, the building designed in 1921 (by Brandt's accomplice Henri Favier) offers the perfect architectural echo to it's occupants' ingenious concepts.

Spread over four storeys, and four spaces of distinctive functions, the great spaces of what used to be the workshop follow the rules of the Organic Workplace (thought out by Haworth). In a few interior design findings, they agree to their users' needs, freely displayed throughout the building amongst their activities, behind a glass wall, around an octagonal table, or upon the geometrical divan of a relaxation room. Evidence provided that aesthetical requirements and ergonomic flexibility can smoothly co-exist, Haworth's delicate complex rises compromise to a major art, and showcases as one of the first beautiful houses to move into the village Boileau.


Texte : François Blet

Photo : Cyrille Robin